Anastasie ou la censure du cinéma au Québec by Yves Lever

By Yves Lever

Le public québécois a-t-il ecu réellement accès aux oeuvres cinématographiques, et, si oui, dans quelles stipulations ? Dans quelle mesure ne les a-t-on pas mutilées ? Si ces oeuvres n'ont pas été projetées sur les écrans du Québec, quelles en sont les raisons ? Tout cela dépend de qui et de quoi ?

Anastasie ou l. a. censure du cinéma au Québec, en plus de répondre à ces questions, relate l. a. mise en position, l'exercice et los angeles disparition des diverses formes de censure du cinéma au Québec. Cette histoire begin avec les autorités religieuses qui considèrent les «vues animées » comme « une école du soir tenue par le diable » et qui tentent de faire interdire les projections le dimanche. L'État québécois légifère bientôt à son sujet : les moins de sixteen ans se voient refuser l'accès aux salles, on crée un bureau de censure qui research tous les motion pictures avant leur projection en public. Ce comité a tous les pouvoirs pour les accepter, les refuser en tout ou en partie.

Cette censure, plus ou moins sévère selon les divers responsables, dure 60 ans. Mais, tout au lengthy de cette histoire, divers intellectuels et journalistes combattent ces atteintes à los angeles liberté d'expression. Cette lutte fait briller quelques lumières dans l. a. « Grande Noirceur ».

La construction québécoise n'est pas en reste. Elle connaît aussi ses histoires d'interdictions et de coupures, aussi bien à l'Office nationwide du movie que dans l'industrie privée.

Anastasie ou los angeles censure du cinéma au Québec est abondamment illustré et truffé d'anecdotes savoureuses qui ne laisseront pas les lecteurs indifférents.

Show description

Read Online or Download Anastasie ou la censure du cinéma au Québec PDF

Similar film books

The Film Paintings of David Lynch: Challenging Film Theory

The most exceptional filmmakers operating this present day, David Lynch is a director whose imaginative and prescient of cinema is firmly rooted in positive paintings. He was once prompted to make his first movie as a scholar simply because he sought after a portray that “would particularly be ready to circulation. ” such a lot present experiences of Lynch, in spite of the fact that, fail to interact absolutely with the complexities of his films’ courting to different paintings kinds.

An Anagram of Ideas on Art, Form and Film

Maya Deren’s 4 sixteen mm. motion pictures have already received substantial acclaim. confident that there has been poetry within the digital camera, she defied all advertisement creation conventions and began to make motion pictures with simply usual novice apparatus. Her first, MESHES OF THE AFTERNOON (1943), used to be made along with her husband Alexander Hammid, whose films–FORGOTTEN VILLAGE, difficulty, HYMN OF THE international locations (Toscannini) and others–reveal additionally that devotion to the poetry of imaginative and prescient which shaped the typical floor in their collaboration.

The Matrix (BFI Modern Classics)

From Amazon: "The Matrix (1999) was once a real end-of-the-millennium motion picture, an announcement of the yankee Zeitgeist, and a diagnosis for the way forward for big-budget Hollywood filmmaking. Starring Keanu Reeves as Neo, a working laptop or computer programmer remodeled right into a messianic freedom fighter, The Matrix blends technological know-how fiction with conspiracy mystery conventions and outlandish martial arts created with groundbreaking electronic thoughts.

The Art of Immersion: How the Digital Generation Is Remaking Hollywood, Madison Avenue, and the Way We Tell Stories

Now not in the past we have been spectators, passive shoppers of mass media. Now, on YouTube and blogs and fb and Twitter, we're media. now not content material in our conventional position as sofa potatoes, we strategy tv exhibits, video clips, even advertisements as invites to participate—as stories to immerse ourselves in at will.

Additional resources for Anastasie ou la censure du cinéma au Québec

Example text

53. « Nos censeurs », vol. 9, no 50, 2 février 1913. 34 chapitre 1 1896-1914 : les premières mesures censoriales deux langues. Le secrétaire, Georges Bélanger, a charge de la réception des films et de toute la paperasse, mais, en théorie, il ne participe pas aux visionnements. En 1920, Euclide Lefebvre verra dans ce type de nomination à temps partiel une sérieuse lacune : Nous avons trois censeurs aidés d’un secrétaire. Leur besogne, peu rémunérée, ne saurait leur permettre de vivre. C’est une fonction accessoire qu’ils doivent remplir en dehors de leur travail ordinaire, pendant leurs heures de loisir.

Note du Dr Lemieux : « I consider this picture of no use. The American flag is flaunted from first to last. No lesson or theme in the whole reel. Battle one continuous mix-up » (6 mai 1913). Même chose pour The Spirit of the Flag d’Allan Dwan : « Too much flag. No plot. Simply waving American flag and nonsensical gun play representing supposed war in the Phillipines ; very foolish and silly all through » (4 juin 1913). Par ailleurs, il faut aussi respecter les autres nations : The Informer ne sera pas vu parce que « not conductive to English and Irish good will », (3 février 1914).

32-33. 44 chapitre 1 1896-1914 : les premières mesures censoriales peut constater que ce sont surtout des sujets plus longs, plus développés qui perdent des morceaux. Le petit nombre de coupures étonne, à peine plus d’une par bande modifiée, mais elle est en moyenne de 30 secondes, ce qui est très long et cela signifie que ce sont des scènes entières qui disparaissent, plutôt que des plans et des intertitres. Peu de sujets sont complètement rejetés, seulement 361, soit 3,7 %, totalisant 581 bandes, soit 5 %.

Download PDF sample

Rated 4.50 of 5 – based on 3 votes

Related posts